Le Podo-orthèsiste, le cuir au service du pied

Le Podo-orthèsiste: médecin ou artisan du cuir?

La mission du Podo-orthèsiste est de faciliter la qualité de marche au quotidien. Il est un spécialiste des appareillages du pied et maîtrise le travail de plusieurs matériaux dont le cuir. Le Podo-orthèsiste peut intervenir dans des cas bien différents, que ce soit juste pour modifier la marche d’une personne jusqu’à redonner à cette même personne la possibilité de remarcher. Il conçoit, adapte chaussures et semelles orthopédiques, voir même des orthèses (éléments de soutien) ou des prothèses (éléments de remplacement), toujours sur mesure.

 

Il reçoit son client pour évaluer l’état de ses articulations, mesurer le pied, en réaliser une empreinte et/ou un moulage. Il devra, à partir de ces éléments réaliser un appareil à la fois esthétique et fonctionnel, souvent composé de plusieurs matières.

 

Le Podo-orthèsiste ne réalise pas forcément, de ses mains, la fabrication des orthèses et des prothèses. Il peut confier ce travail à un atelier spécialisé pour se concentrer sur ses consultations. Un essayage et, très souvent, certaines retouches sont malgré tout à effectuer par ses soins.

 

Dans le cas où il conçoit lui-même ces éléments, les différentes tâches de base du travail du cuir (coupe, montage, piquage et assemblage) ne doivent avoir aucun secret pour lui.

 

Plusieurs diplômes permettent d’exercer ce métier, à différents niveaux de responsabilité. Le CAP débouche sur un poste d’ouvrier de fabrication, alors que le DT prothésiste-orthésiste (diplôme de technicien) permet d’occuper un poste de chef d’atelier. Le détenteur d’un BTS sera un technicien supérieur qui sera capable de concevoir, réaliser, adapter et réparer tout type d’appareillage. Après quelques années d’expérience, il sera capable d’encadrer une équipe ou de diriger un atelier. La création d’entreprise est une voie envisageable.

 

Les progrès dans plusieurs spécialités de la chirurgie ont entraîné une diminution du nombre de Podo-orthèsiste en France. On compte environ 200 emplois, situés dans les ateliers de fabrication, les centres spécialisés ou certains services hospitaliers.