L’aspect du cuir: des possibilités incroyables

Les finitions apportées au cuir peuvent être trompeuses

Lorsque l’on parle de cuir, la première chose à savoir est que, sur les 5 à 8 mm de la peau, la fleur (0,6 à 1,6 mm) représente la partie la plus noble. Elle est réservée aux articles les plus fins comme les chaussures et les canapés qui nécessitent une bonne résistance. La couche interne, la croûte de cuir sera, elle, plutôt dédiée aux produits vestimentaires ou à l’ameublement. Les artisans ont donc, beaucoup travaillé, dans le but d’obtenir n’importe quel aspect, quel que soit le cuir travaillé. Ils peuvent ainsi utiliser l’ensemble des cuirs à leur disposition, et les adapter au mieux à leur destination.

Le besoin d’imiter les cuirs rares

La protection ou la disparition de certaines espèces animales ont amené certaines peaux à devenir très rares, alors que leur demande existe. Là, encore, de nouvelles techniques ont du être développées pour obtenir des textures identiques à partir d’un cuir différent.

Des finitions quasi parfaites

Peau et cuir de zèbreA la fin du processus de tannage, qui permet d’obtenir des pièces de cuir imputrescibles, à partir de peaux de bêtes, les dernières opérations ont pour but de donner l’aspect final que pourra observer le consommateur. Les techniques ayant beaucoup progressé, les artisans tanneurs sont aujourd’hui capables d’utiliser n’importe laquelle des couches du cuir et de leur apporter de nombreuses finitions. Certaines ne datent pas d’aujourd’hui car elles reviennent à la mode, alors que d’autres ont été inventées ces dernières années. Dans certains cas, les techniques sont tellement rodées que, même un connaisseur ne sera pas capable de déterminer le cuir exact qu’il sera en train d’observer.

Une ouverture vers d’autres possibilités

Le python fournit un cuir de qualité

Le plus intéressant, en ce qui concerne les aspects donnés à la surface du cuir est le marquage. Cette technique permet d’apporter des volumes différents à la surface d’un cuir, souvent pour imiter une autre texture. Plus rien n’interdit à chacun d’arborer un portefeuille en python (ou en vachette marquée).