Provenance des cuirs, origines et qualités

Tous les cuirs du monde

Les cuirs traditionnels

Agneau, mouton

Mouton pour le cuirLe cuir d’agneau est fin et délicat. Il est utilisé en ganterie, pour les vêtements et en reliure de luxe. Il servait autrefois à la fabrication de feuillets plus fins que le parchemin: le vélin. Le mouton, est lui employé dans l’industrie vestimentaire, mais pas dans la chaussure. Ce cuir n’est pas toujours aussi résistant que d’autres.

Chamois, daim

Le chamois est prisé pour les chaussures, les vestes et la fameuse peau de chamois car son cuir est particulièrement doux au toucher. Cependant, très peu de peaux sont disponibles, l’animal ayant été réintroduit dans plusieurs régions européennes. Bien que n’étant plus menacé, sa chasse est soumise à des quotas. Le daim est désormais une espèce protégée qui n’est plus utilisée.

Chèvre

Le cuir de chèvre est l’un des plus robustes et les plus souples, tout en restant fin. Son autre particularité est d’accepter des mouvements  de pliage répétés sans jamais se fendre. Il est donc logique que l’on le retrouve dans la fabrication de portefeuilles, de soufflets pour la cheminée, etc.

Vachette, veau

Le cuir bovin est le plus fréquent et le plus réputé. Il est épais, résistant et propose un aspect uni, lisse et brillant, côté fleur. Toutes ces qualités, associées à la taille des peaux, font que tous les usages lui sont possibles.

Le cuir de veau, bien que moins résistant, reste de belle qualité, mais surtout très beau. Il est d’ailleurs l’un des plus chers.

Les cuirs exotiques

Anguille

L’anguille n’est pas uniquement populaire en gastronomie. Sa peau est également prisée dans l’industrie du vêtement pour sa finesse et son aspect naturellement brillant. Le cuir d’anguille est essentiellement utilisé dans la fabrication de bracelets de montres et en petite maroquinerie.

Autruche

Autruche d'élevage pour son cuir

 

L’autruche donne un cuir résistant et qui se reconnait aisément, grâce aux « perles » laissées par l’implantation des plumes. Sa peau est souple, vieillit et se patine avec le temps. Ce cuir provient de fermes d’élevages africaines et l’Afrique du Sud est le plus important producteur.

Buffle

Le cuir de buffle est très épais et résistant, mais son grain est plus marqué et donc moins doux au toucher. Originaire d’Afrique, l’animal subit aussi de nombreuses piqures d’insectes et autres agressions qui laissent des cicatrices. Il est souvent utilisé en sellerie, en ameublement et surtout pour recouvrir les canapés.

Chien de mer ou requin de Chine, raie et roussette

L’appellation chien de mer rassemble environ 115 espèces de requins, généralement de petite taille et aux origines diverses. Il est donc logique que leurs peaux puissent avoir des aspects et des motifs très diversifiés. De leur peau, on fabrique le galuchat (inventé en 1755 par Jean-Claude Galuchat). Du fait de la taille des peaux assez restreinte, le galuchat est principalement utilisé pour la fabrication de petits articles de maroquinerie (chaussures, montres,…). Ce type de cuir peut aussi provenir d’autres poissons cartilagineux comme la roussette ou la raie.

Crocodile et caïman

Cuir de crocodile

 

 

Le cuir de crocodile est utilisé pour de multiples usages en maroquinerie, et est considéré comme très noble. On utilise surtout la peau du ventre, des flancs et du dessous de la queue car elle y est plus lisse. Plusieurs espèces de crocodiles sont utilisées:

 

 

  • l’alligator: l’animal est plus petit que le crocodile, mais sa peau dorsale présente moins de différences d’épaisseur. C’est le crocodilidé le plus utilisé en maroquinerie. Il provient du sud des Etats-Unis, de Chine et d’Australie. Son origine peut être la chasse mais est majoritairement issue de fermes d’élevage
  • le crocodile est présent dans de nombreuses régions du monde et est élevé dans des fermes, mais aussi chassé. Les sous-espèces les plus utilisées sont le crocodile de mer et du Nil.

Éléphant

L’éléphant donne un cuir résistant et épais. La taille de sa peau permet une utilisation très large en maroquinerie. Ce cuir est évidemment très rare car l’espèce est protégée par la convention de Washington. Il ne peut, normalement pas provenir du braconnage car chaque peau doit posséder un code barre permettant une traçabilité de son origine. L’abattage d’éléphants ne peut intervenir que dans le cas où un pays émet un quota.

Kangourou

Le cuir de kangourou, particulièrement résistant au déchirement, est devenu une matière très recherchée dans l’industrie du sport. Il sert essentiellement à confectionner des chaussures de sport, des gants de Baseball ou encore des combinaisons de moto.

Phoque

Le Parlement européen a interdit en 2009 l’importation des produits dérivés du phoque. Malgré tout, de nombreux pays chassent et commercialisent encore cet animal, comme le Canada, la Namibie ou le Groenland. On distingue deux types de peaux:

  • celle des jeunes individus, qui sont employées en maroquinerie de luxe
  • celle des individus adultes, solide et à grain régulier. Elle est plus délicate à travailler car des graviers peuvent y être prisonniers

Requin

Le cuir de requin présente un aspect grumeleux très prononcé. Il est réputé pour être le plus résistant des cuirs. La pêche au requin à des fins commerciales fut interdite entre 2001 et 2008. Le cuir de requin est actuellement utilisée en ébénisterie et gainerie.

Saumon

Le cuir de saumon, dont l’utilisation de masse est relativement récente, à épaisseur égale, est plus résistant que les autres variétés. Il provient de fermes d’élevage et convient très bien à la petite maroquinerie. D’autres poissons peuvent donner un cuir de bonne qualité (perche, esturgeon, morue, anguille, …). Les principaux pays producteurs de cuir de saumon sont les pays scandinaves et, plus étonnant, le Chili. Le cuir de saumon est utilisé pour la fabrication de chaussures et de sacs à main.

Serpent

Cuir de pythonLe cuir de serpent, de par la taille de ces  animaux est une matière rare et recherchée. Il est principalement utilisé en petite maroquinerie. Le serpent doit être tué en dehors des périodes de mue ou sa peau ne sera pas utilisable car trop fine.

Plusieurs espèces de serpents sont utilisées:

  • L’anaconda: cuir très résistant parsemée de larges écailles arrondies et souples. Ce cuir est rare.
  • Le cobra et le python: cuir fin, souple qui s’adapte à de nombreuses possibilités grâce à des écailles solides. Il n’existe pas ou peu de fermes d’élevages. Le python est très chassé en Asie, où il n’est pour l’instant pas menacé.