La croûte de cuir: matériau à tout faire

La croûte de cuir a des avantages et des inconvénients

Malle en croûte de cuirLa croûte de cuir provient de la refente des cuirs épais en deux « feuilles ». Ce procédé permet aux industriels du cuir de doubler la surface de peau utilisable. L’une est la fleur: la partie externe, support du poil. La seconde, la croûte, est la partie issue du côté chair du derme.

La croûte de cuir ainsi obtenue est, le plus souvent enduite de vernis ou de polyuréthane et  « imprimée » pour simuler un cuir pleine fleur. Elle peut aussi être transformée en suède ou en cuir velours. Cette finition de cuir est de bien moindre qualité qu’un cuir pleine fleur, mais aussi moins onéreuse pour le consommateur.

 

 La croûte de cuir, moins noble que la fleur

Lors d’un achat, il faut bien penser à vérifier l’étiquetage obligatoire du produit. Il est effectivement interdit, pour un fabricant ou un commerçant, de confondre les mentions « cuir » et « croûte de cuir ». Les deux produits ne proposent pas les mêmes qualités et ne devraient pas être utilisés indistinctement. Les articles chaussants ne sont pas encore concernés par cet affichage.

 

La croûte de cuir est essentiellement utilisée pour fabriquer des vestes, pantalons, ceintures et autres chaussures. On retrouve, cependant cette croûte de cuir dans la confection de nombreux articles d’ameublement, et entre autre, de fauteuils et canapés. Son toucher est aussi un peu moins doux que le cuir pleine fleur. Son utilisation dans le domaine vestimentaire est logique car les contraintes y sont moins importantes que pour l’assise d’un meuble.

 

 L’intérêt de la croûte de cuir

L’intérêt de la croûte de cuir est qu’elle ne nécessite pas de réel entretien, au contraire d’un cuir pleine fleur. Un simple coup de chiffon doux, légèrement humidifié avec de l’eau savonneuse permet de le dépoussiérer et de lui redonner de l’éclat. la croûte de cuir est généralement plus adaptée aux budgets plus réduits.