Nettoyage et entretien du cuir: les bonnes pratiques

Apporter un bon entretien au cuir

Canapé et entretien du cuirUn objet en cuir, qu’il s’agisse d’un vêtement, d’un sac, d’une paire de chaussure ou d’un salon est un objet qui a un certain coût et que l’on souhaite conserver aussi longtemps que possible. Il est donc très important de lui apporter certains soins car un bon entretien du cuir optimisera sa durée de vie. Le cuir est un matériau vivant qui ne supporte pas tous les types de traitement. Il est donc nécessaire d’apprendre à bien le traiter pour qu’il vous accompagne pendant des années.

 

Mais, avant d’effectuer l’entretien du cuir, en lui-même, il est parfois nécessaire de nettoyer le cuir car le traitement appliqué ferait pénétrer en profondeur  la saleté présente à la surface, ce qui serait irrémédiable.

 

L’entretien classique

Que votre cuir soit taché, plus ou moins poussiéreux, diverses techniques ou produits détachants sont souvent proposées. Certains points communs servent de base à l’entretien du cuir et il est nécessaire d’en prendre connaissance avant de se lancer.

 

Lors du nettoyage du cuir, et sauf autre indication, utilisez du coton, en boule ou sous forme de rondelles démaquillantes. Vous procéderez par gestes circulaires, sans jamais trop insister et en limitant les frottements au maximum. Un autre point important est de toujours tester le détachant à un endroit non visible avant de traiter l’ensemble de la surface. Si jamais un problème intervenait, vous pourriez changer de produit sans réelle catastrophe. Quoi qu’il arrive, si la couleur du cuir vient à se retrouver sur le coton, c’est qu’il y a un problème et il convient d’arrêter le traitement en cours.

 

Les produits suivants et leur méthode d’application sont les plus usuels:

 

  • L’eau, bien que cela ne semble pas très logique est une solution dans le cas où un léger dépoussiérage est suffisant. Pour les cuirs lisses (qui n’ont pas l’aspect du velours), passer un chiffon légèrement humide et assécher éventuellement avec un autre.
  • le lait démaquillant ou le lait pour nettoyer bébé sont très efficaces. Il convient de verser de petites quantités de lait sur le coton et de l’appliquer par mouvements circulaires sur toute la surface du canapé, du blouson ou de tout objet en cuir. Le coton est à changer dès qu’il est sale. Après avoir laissé sécher, passer sur le cuir un chiffon doux.
  • La glycérine sera utilisée dans le cas d’un cuir fragile ou un peu usé. La technique à utiliser sera identique à l’utilisation d’un lait démaquillant. La glycérine peut être achetée en pharmacie et pour un prix relativement modique.
  • Le savon glycériné peut se substituer à la glycérine pure, surtout dans le cas du nettoyage d’un canapé, où la surface est plus importante. Une éponge humidifiée sera frottée avec le savon. Le nettoyage se fait par mouvements circulaires et l’éponge sera rincée régulièrement. Dès qu’une zone sera nettoyée, l’essuyer au chiffon pour retirer la saleté et ne pas rincer. La glycérine nourrit et assouplit le cuir. Passer ensuite un lait hydratant et laisser sécher environ huit heures, avant de lustrer avec un chiffon doux. Le cuir de votre canapé retrouvera alors toute sa souplesse et sa brillance.
  • La pierre d’argile permet de nettoyer un cuir très sale. Son efficacité peut aller jusqu’à faire disparaitre une tache d’encre sur un canapé, ce qui relève de l’exploit. La pierre d’argile s’achète dans les boutiques bio et dans la grande majorité des magasins de bricolage ou grandes surfaces. Pour l’appliquer, faire mousser la pierre avec l’éponge fournie et humidifiée. Passer l’éponge sur le cuir et rincer avec une autre éponge pour supprimer toute trace d’argile. Assécher ensuite la surface traitée à l’aide d’un chiffon doux.

 

Entretien du cuir de nubuck, de suède et du daim

Le nubuck et le daim nécessitent un entretien du cuir bien particulier qui nécessite de faire l’acquisition d’un kit spécialisé.

  • un décrottoir (brosse souple) permettra de retirer toutes les poussières et saletés.
  • un nettoyant à daim en spray, suivi d’un brossage immédiat enlèvera les taches résistantes.
  • une gomme à daim et un brossage devraient venir à bout des taches plus profondes
  • un imperméabilisant en spray permettra d’éviter, à l’avenir la plus grande majorité des taches et de faciliter l’entretien du cuir de nubuck

 

Ce qu’il ne faut jamais faire lors de l’entretien du cuir

Maintenant que nous avons détaillé certaines des bonnes pratiques concernant l’entretien du cuir, il est tout aussi important de citer ce qu’il ne faut absolument pas faire. Si certaines erreurs  peuvent sembler logique, d’autres sont bien plus difficiles à discerner car ancrées dans nos habitudes.

 

  • ne jamais passer blouson ou un pantalon en cuir à la machine à laver ni le repasser. Il serait définitivement fichu.
  • un vêtement en cuir ne doit être exposé sur une trop longue période ni au soleil, ni à la lune, ni à une source de chaleur (radiateur, feu). Cette exposition provoquerait un dessèchement du cuir, un éclaircissement de la teinte, voir des craquelures.
  • une veste en cuir devra toujours être rangée sur un cintre assez large afin de ne pas le déformer.
  • le cuir ne doit jamais être traité avec un matériau abrasif (éponge, brosse dure, papier de verre) et encore moins gratté pour enlever une tache, par exemple. Cela aurait pour effet de modifier sa texture ou d’ôter définitivement sa couleur.
  • l’application d’acétone ou d’un autre dissolvant décape irrémédiablement le cuir
  • le cirage, s’il n’est pas mauvais en soi, ne peut s’appliquer qu’aux chaussures. Le cirage est une pâte qui reste en surface et bouche les pores du cuir. Bien que certains cirages de bonne qualité aient quelques propriétés nutritives ils empêchent le cuir de respirer et il finira par craqueler.