Le cuir: techniques et évolutions de son travail

Le tannage du cuir: l’invention des techniques

Le tannage du cuir est toute une suite d’opérations qui ne sont pas apparues du jour au lendemain. Le travail du cuir s’est développé au cours des siècles et des millénaires pour aboutir à notre époque et à la grande diversité de produits que nous connaissons. L’origine de la volonté de donner une utilité à la peau d’un animal peut être imaginée. Mais, l’évolution des techniques qui en découlent, leur découverte, ne peuvent venir à l’esprit sans quelques explications. Le tannage du cuir a donc lentement évolué, pour en arriver à notre époque avec les résultats que nous connaissons.

De grandes avancées pour les artisans tanneurs

Pièce de cuirL’industrie du cuir a toujours cherché de nouveaux procédés. L’apparition des machines de refendage a permis de doubler la surface de peau à traiter. De nouveaux produits chimiques ont amélioré, à la fois la qualité et le temps nécessaire à l’obtention d’un cuir fini. Le cuir obtenu de nos jours a atteint un très haut niveau de qualité et il peut être utilisé dans de nombreux domaines.

 

Mais, un autre facteur entre en compte depuis quelques années: l’environnement. Les industriels du secteur sont souvent cités à cause de l’impact de leurs rejets sur la nature. La chimie moderne leur propose pourtant de nouvelles solutions prometteuses qui ont, en plus d’autres intérêts. Le tannage à la silice en fait certainement partie.

Une nouvelle industrie du cuir qui doit protéger l’environnement

La recherche dont le but est d’aider les artisans tanneurs à améliorer leur compétitivité et à faire diminuer les rejets polluants, travaille dans de multiples directions. Les méthodes d’optimisations du travail du cuir se diversifient pour protéger l’environnement et le chrome n’est plus la seule cible. L’eau est aussi un sujet important pour une industrie qui en consomme beaucoup. Certains solvants permettant de donner ses qualités au cuir sont aussi visés.